vendredi 19 avril 2013

M. SEGURA ET SA MAJORITE FANTÔME RENFORCENT SA COM. !



Depuis plusieurs conseils municipaux, le maire est incapable de réunir sa majorité. En effet, sur les 30 conseillers municipaux qui forment cette dernière, on compte chaque fois une dizaine d’absences régulières.

Récemment, deux membres de cette majorité, messieurs Benjana et Guendouz étaient virés pour absences répétées. Ces derniers ont expliqué qu’un profond désaccord était à l’origine de cette politique de la chaise vide.

On se demande à présent quels vont être les suivants. D’autant plus qu’hier soir, lors du vote de destitution du mandat d’adjoint au maire de M. Benjana, un membre de la majorité s’est prononcé contre, à bulletin secret.

C’est dire si l’ambiance est bonne ! Devant tant de désordre, l’ensemble des élus de l’opposition ont quitté hier, le conseil municipal avant la fin de la séance, contraignant le maire à lever la séance. Une façon de lui rappeler qu’on ne peut, sans cesse, mépriser la parole des conseillers municipaux, quand on n’a même plus la capacité d’avoir le quorum !

Pour palier à ces difficultés qui vont encore s’amplifier à l’approche des élections, le maire a multiplié hier les délibérations concernant sa communication.

Ainsi, il veut créer un office du tourisme (sans rire), pour vanter toutes les bonnes actions de la ville. Et nous qui pensions que c’était déjà fait …

Mais ce n’est pas tout, un « club des partenaires » va aussi voir le jour qui a, lui aussi, dans ses attributions de « promouvoir l'image de la ville ». Décidemment quel besoin de « vendre »!

Et comme si cela ne suffisait pas, le maire a proposé hier au conseil municipal de mettre une banderole appelant à la construction du futur commissariat sur le terrain qu’il a prévu pour cela : un sévère aveu d’impuissance et une façon de faire encore de la communication auprès des électeurs ! L’ensemble des élus de l’opposition ont refusé cette action totalement illégale dans le cadre de la campagne électorale.

Alors que tout va mal pour la ville : délinquance au plus haut, développement économique au plus bas, urbanisme décrié, autisme du gouvernement; le maire choisit d’investir encore plus dans la seule chose qu’il contrôle encore : la communication.

Aulnaysiens : attention à la publicité mensongère !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire